Essais Honda CRF1000L Africa Twin DCT
Honda CRF1000L Africa Twin DCT

La Honda Africa Twin, petite fille d’une légende sortie dans les années 80, connaît son heure de gloire avec, pour sa première année de commercialisation, 2 094 machines vendues. Un démarrage en trombe qui n’a rien d’un coup de comm’ puisqu’elle devrait faire mieux cette année, vu
que fin juillet, les Rouges avaient écoulé 1 491 motos.
Difficile de ne pas saluer l’effort de Honda pour contenter les plus exigeants. De série, l’Africa Twin présente ces équipements appréciables pour les longs voyages : le contrôle de traction réglable, l’ABS déconnectable, une cartographie pour les excursions en tout-terrain (le mode Gravel). Les Japs se sont dépouillés pour soigner la sécurité active.

La Honda joue les compétitrices, en particulier avec cette déco HRC, le département course du constructeur japonais. 300 euros quand même…

Avec le système DTC, le double embrayage qui gère de façon autonome le choix des rapports, la Honda demande un poil de concentration pour être appréhendée lors du premier roulage. Il faut déjà intégrer l’absence de sélecteur et de levier d’embrayage, levier que cherchera automatiquement votre main gauche au début pour tomber sur le frein de parking… Mais la plus grosse gymnastique, c’est d’enclencher le mode boîte auto une fois la machine démarrée. Pousser un bouton de commande pour avancer n’est pas le plus naturel pour les motards que nous sommes. Enfin, la gestion des gaz est facile car la poignée est douce et précise. Par la suite, on s’en remet vite au système qui gère avec douceur et rapidité le passage des vitesses. Il semble connecté au cerveau. Il faudra juste un peu de temps pour choper le feeling du rétrogradage. En cas de décélération rapide, il n’y a pas de frein moteur, à moins d’utiliser la palette qui baisse les rapports. Ceci dit, même à basse vitesse, le DCT est d’une onctuosité et d’un confort exceptionnels et ne vient pas perturber l’équilibre de la machine, relativement agile avec sa direction légère. 

Essai Complet  de la Honda CRF1000L Africa Twin DCT dans Trail Adventure n°11

Honda CRF1000L Africa Twin DCT 14 399 €

MOTEUR
Type bicylindre à plat longitudinal, double arbre à cames
en tête, 8 soupapes, refroid. liquide et par air
Cylindrée 1 170 cm3 (alésage x course 82 x 75,6 mm)
Puissance maxi 125 ch à 7 750 tr/mn
Couple maxi 127 mkg à 6 500 tr/mn
Transmission boîte manuelle à 6 rapports, arbre et cardan
assistances contrôle de stabilité automatique (ASC), contrôle
de traction dynamique (DTC-option), système de
freinage ABS Pro (option), système de freinage
adaptatif (Dynamic brake light-option), système
de suspensions électroniques (ESA Dynamicoption),
système d’aide au démarrage en côte
(HSC-option), capteur de pression des pneus
(RDC-option), Shifter (option)
PARTIE-CYCLE
Cadre tubulaire en acier en deux parties, moteur porteur
Freins av/ar étrier 4 pistons, double disque avant de 305 mm/
étrier 2 pistons, simple disque de 276 mm
Jantes av/ar 120/70-19, 170/60-17
empattement 1 507 mm
Hauteur de selle 850/870 mm
Garde au sol n.c.
réservoir 20 litres
Poids 244 kg (tous pleins faits)

A propos de l'auteur

Articles similaires

Un commentaire

  1. Lionel

    Bonjour,
    Le descriptif moteur proposé ne correspond pas à l’Africa Twin !! ( plutôt à une BMW, genre 1200GS 2015…)
    De plus, d’un point de vu grammatical, “ceci dit” n’est pas français. Il convient d’employer la locution “cela-dit”

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Champs requis *

A PROPOS

Trimestriel qui connaît un grand succès auprès des amateurs de trails, Trail Adventure Magazine est né du désir que provoquent ces motos taillées pour le raid et les voyages lointains.
Cela ne date pas d’hier car nous connaissons et apprécions ces machines depuis le tout début, à l’aube des années 80, mais leur popularité n’a jamais été aussi grande qu’aujourd’hui. Un renouveau auquel tous les constructeurs sont désormais associés, tout comme Trail Adventure aujourd'hui, seul magazine dédié au phénomène trail.
Notre raison d’être est d’informer les passionnés, comme nous, sur tout ce qui gravite autour de ces “adventurières” et partager avec eux l’expérience que nous avons acquise en utilisant pleinement le large éventail de leur capacités. Vaste programme !

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com