A LA UNEACTUS

Thomas Lebouvier : l’esprit de revanche

Portrait

« J’suis pas grand mais je roule en trail. » Même s’il en rigole, la profession de foi inscrite sur le flanc de sa super Ténéré vintage donne le ton : Thomas Lebouvier est dans le défi . Un trait commun à pas mal d’individus de petite taille et qui se traduit, comme on le sait, souvent par une niaque inversement proportionnelle à la stature.

De Prince à Jamel Debbouze, les exemples ne manquent pas. Avec son mètre soixante (pour 45 kilos), Thomas se situe
entre ces deux-là. Mais lui, l’esprit combatif, il l’a dans le sang depuis toujours pour la bonne raison qu’il est atteint de la mucoviscidose, cette maladie génétique incurable qui provoque insuffisance respiratoire et troubles digestifs, entre autres.

Si la médecine progresse d’année en année, l’espérance de vie des porteurs reste limitée (une cinquantaine d’années en moyenne selon les dernières études). Alors mieux vaut en rire, effectivement.

D’une certaine manière, le rapport de Thomas à la moto vient de son vécu. « On m’a souvent charrié sur ma taille, dit-il, et à l’adolescence, ce n’était pas toujours facile à vivre. J’ai passé le permis sur un coup de tête à la suite d’une réflexion blessante sur ma taille et ma fragilité apparente qui m’interdisaient, a priori, de rouler à moto. » Thomas raconte son histoire à la terrasse d’un café, quelque part entre Rennes, où il vit, et Compiègne, où réside sa famille.

Suite de l’article dans Trail Adventure N°18.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer