DucatiEssais

Essai Ducati Multistrada 1200 Enduro 2016

Malgré les drastiques normes Euro 4, le grondement sourd du bloc de la Ducati Multistrada 1200 Enduro sonne toujours comme un Ducati.. C’est aussi le trail le plus cher du marché mais sa dotation de série est généreuse. Dans les grandes lignes, les deux sont bien de la même famille. Elles partagent les mêmes plates-formes châssis et moteur, mais Ducati ne s’est pas contenté d’équiper la Multistrada existante d’une roue avant de 19 pouces et de quelques bricoles. L’Enduro comporte pas moins de « 266 pièces nouvelles ou modifiées ». Il n’en fallait pas plus pour qu’on puisse parler d’une nouvelle moto. Sous un habillage transformé qui intègre un réservoir de 30 litres (+ 10 l), la partie-cycle évolue considérablement dans sa forme (roues tubeless à rayons, double bras oscillant, suspensions) comme dans son ergonomie et sa géométrie. Le poids à sec déclaré s’élève à 225 kilos (+ 13 kg). L’empattement augmente de 65 mm sous l’effet conjugué du bras oscillant plus long, de l’axe de roue avant déporté (16 mm), de l’angle de châsse porté à 25° (+ 1°) et de l’allongement de la fourche qui, comme la suspensions arrière, débat sur 200 mm (+ 30 mm). Du même coup, et aussi grâce à la roue avant de 19, la garde au sol passe à 205 mm (+ 31 mm). L’assise compense un peu cette élévation avec un creux prononcé, mais elle culmine tout de même à 870 mm et cette hauteur est fixe. Se doutant que ça ne conviendrait pas forcément à tout le monde, Ducati propose une selle plus basse de 20 mm et une autre plus haute de la même valeur. En selle, justement, on a la nette l’impression d’être assis “dans” la moto. Il n’y a pas de mal à ça. On est bien calé et c’est assez confortable pour tailler la route. Le réservoir a beau impressionner par son volume, il est suffisamment fin au niveau des jambes pour ne pas gêner. Malgré son gabarit, la moto se révèle assez agile et se balance d’un virage à l’autre sans trop d’inertie. Peut-être n’est-elle pas aussi précise que la version touring, jugée remarquable dans le domaine routier, mais elle s’avère équilibrée et sécurisante, même à rythme soutenu. Cela étant, on n’attend pas d’un trail qu’il ait comme qui dirait l’acuité comportementale d’un roadster dans les pif-pafs. Tout ce qu’on lui demande, hormis que l’off-road ne lui fasse pas peur, c’est qu’il soit avant tout facile à conduire et confortable sur longue distance. C’est le cas pour cette Multistrada.

Prix: 21 390 euros

A découvrir dans Trail Adventure Magazine N°6 et N°7

Fiche Technique: MOTEUR: Type bicylindre en L, refroidissement liquide ,distribution, soupapes desmodromique variable (DVt), 2 act 8 soupapes ,  Cylindrée 1 198,4 cm3  Alésage x course 106 x 67,9 mm  Alimentation injection électronique, ride-by-wire Taux de compression 12,5:1  Puissance maxi F (libre) 160 ch à 9 500 tr/min Couple maxi (mkg) 136 nm (13,9 mkg) à 7 500 tr/min  Cartographies moteur:  Sport, touring, urban, enduro TRANSMISSION: Embrayage multidisque antidribble, commande hydraulique Boîte de vitesses 6 rapports Rapport primaire 1,84:1 – Transmis. second./rapport chaîne/2,86:1 (15/43) Antipatinage 3 niveaux, désactivable PARTIE-CYCLE:  Cadre treillis tubulaire acier Suspension AV fourche Sachs Ø 48 mm, tous réglages ; semi-active Suspension AR amortisseur Sachs, tous réglages ; semi-active Débattement AV/AR 200/200 mmFrein AV double disque Ø 320 mm, étriers radiaux Brembo Frein AR disque Ø 265 mm, étrier Brembo 2 pistons ABS  désactivable Pneus aV 120/70 R19 – aR 170/60 R17 MESURES: Empattement 1 594 mm Angle de colonne 25° Châsse 110 mm Hauteur de selle 870 mm Garde au sol 205 mm – Poids déclaré (avec plein) 257 kg Réservoir 30 litres Conso moyenne déclarée 5,6 l/100 km Intervalles révisions 15 000 km

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page