HondaMagazineMoto trail

Honda NX 650 Dominator

Le honda NX 650 dominator n’était ni le plus gros, ni le plus performant des trails des années 90. mais la dominator a marqué son époque en maîtrisant la polyvalence à la perfection. en fait, cette moto représente la synthèse du meilleur à tirer d’un trail monocylindre. Rien que ça !
Au cours des seventies, les constructeurs japonais, toujours très pragmatiques, n’ont vu dans le monocylindre 4-temps qu’un moteur adapté aux petites cylindrées utilitaires. Mais la mode du scrambler et l’engouement pour les courses offroad aux USA vont obliger les ingénieurs nippons à revoir leur copie. Comme souvent, c’est Honda qui tire le premier en 1972 avec la 250 XL, déclinée ensuite en 350 pour le marché américain. Alors que les autres Japonais restent fidèles au 2-temps, Yamaha saisit l’intérêt de cette catégorie que l’on n’appelle pas encore “trail” et présente en 1974 la TT500, une moto de course qui préfigure la fameuse XT500. Cette dernière voit en effet le jour l’année suivante. Le pari est osé mais l’avenir prouvera que la XT visait juste. Elle pose les bases du genre gromono, associant simplicité mécanique, caractère bien trempé, vibrations omniprésentes, consommation d’huile et démarrages – au kick – plutôt délicats. Toute une époque. C’est aussi et surtout l’outil idéal pour les baroudeurns tandis que l’avènement des rallyes africains lui donne un formidable terrain d’expression. Si Suzuki et Kawasaki emboîtent le pas de la Yamaha avec leurs SP 370 et KL 250, c’est juste pour occuper le terrain car ces deux machines ne révolutionnent pas le monde. Non, pour attaquer la forteresse XT 500, il faut du lourd ! Honda dégaine alors la très techno XLS 250 qui prépare le terrain à la 500 du même nom qui sort en 1979. Si cette dernière, très typée off-road, ne parviendra finalement pas à détrôner la reine Yamaha, elle ouvre néanmoins la catégorie sur une ère bien plus moderne.

Article sur la Honda NX 650 Dominator à retrouver dans le trail adventure n°8

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer