EssaisHondaMagazine

Honda XRV 650 Africa Twin

La HONDA XRV 650 conserve aujourd’hui une aura particulière dans le coeur des trailistes. Parce qu’il s’agit de la première africa Twin mais aussi du modèle le plus sportif de la lignée. l’appellation XRV, inspirée des modèles enduro de la marque, n’était pas du flan !

Voilà trente ans que l’Africa Twin nous est apparue et son nom inspire toujours les discussions motardes autant que les ingénieurs Honda. Au point que sa dynamique héritière CRF1000L, non contente de lui avoir piqué son patronyme, en rajoute une couche pour 2018 avec la reprise des coloris HRC et l’apparition d’une version Adventure Sports. Mais ne nous dispersons pas, c’est bien HONDA XRV 650 Africa Twin type RD03 qui nous intéresse ici. Elle est reconnaissable à sa robe trois couleurs inspirée de celle des motos du département course Honda, à son monodisque avant et à son pare-brise bas protégeant peu mais dégageant bien la vision du pilote. Pour une machine qui n’est pas échappée du dernier rallye-raid, elle avance quand même une sacrée gueule avec son réservoir de 24 litres orné de vis quart de tour, sa selle bleue bi-revêtement ou son large sabot en aluminium.

L’expérience du Dakar
Dans le segment trail, la course à l’armement routier se généralise à la fin des années 80 mais l’Africa, en plus de ses qualités héritées de la Transalp 600, entendait offrir de vraies capacités tout terrain grâce, entre autres, aux victorieuses expériences de Honda au Paris-Dakar. En effet, seulement trois ans après sa première participation officielle, la marque ailée comblait le podium 1986 au Lac Rose d’une palanquée de NXR promises à devenir XRV pour le grand public. Histoire de conforter les acheteurs, Honda gagnera les éditions 1987, 1988 et 1989. Une vraie démonstration de force à laquelle les noms de Cyril Neveu, Edi Orioli, Gilles Lalay ou Marc Morales, pour son podium en 89, resteront associés. Comme les lettres CRF, les lettres XR suivies du V voulaient tout dire. En bref, un moteur vif et compact animant une partie cycle typée enduro, à bras oscillant alu et aux suspensions plus rigoureuses et débattant plus que celles de la Transalp. Au point qu’avec sa selle culminant à 890 mm, l’Africa sera jugée un peu haute. Un menu néanmoins alléchant dont se délecteront des hordes de propriétaires. Car la Honda fait étalage d’une grande polyvalence face à des concurrentes dont les monocylindres sont vite à bout de souffle sur route, ou dont les bicylindres s’avèrent moins précis, voire encombrants, en hors-piste à l’instar des Yamaha 750 Super Ténéré et Cagiva Elefant apparues respectivement en 1989 et 1990. A cette époque, les plus sérieuses rivales de la Honda, capables d’évoluer elles aussi à tous les postes, restent les BMW R 80 et R 100 GS.

Melting pot
Honda a eu beau prendre le train du trail en marche comparé au voisin Yamaha et sa série XT, il ne faut pas longtemps au premier constructeur mondial pour combler le retard. La recette consiste à piocher dans la banque d’organes maison et à croiser le tout avec l’expérience et le savoir-faire accumulés.

Essai complet de la HONDA XRV 650 Africa Twin dans Trail Adventure n°12

HONDA XRV 650 Africa Twin
Années de production de 1988 à 1990
Prix neuf en 1988 : 42 610 francs
MOTEUR : bicylindre, 4 temps, 647 cm3
(79 x 66 mm), refroidi par eau • 2 carburateurs
de 32 mm • taux de compression : 9,4 à 1
• puissance maxi : 57 ch à 8 000 tr/mn
• couple maxi : 6,2 mkg à 6 000 tr/mn
• allumage électronique • embrayage
multidisque à bain d’huile • boîte à 5 vitesses
• transmission par chaîne
PARTIE-CYCLE : cadre simple berceau
dédoublé en acier • fourche télescopique
hydraulique réglage pression d’air,
débattement 230 mm • mono-amortisseur
hydraulique réglable en précharge et
compression, débattement 210 mm • frein
AV : simple disque Ø 296 mm étrier double
piston • frein AR : simple disque Ø 240 mm
étrier simple piston • pneu AV 90/90 x 21
et AR 130/90 x 17 • empattement : 1 565 mm
• réservoir : 24 l • poids à sec : 193 kg

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page