A LA UNEACTUSVoyages

Minervois et Corbières : Une balade taillée pour les potes !

France

Les voyageurs à moto le savent : La destination compte souvent moins que le chemin qui y mène. Ce beau coup de moto entre deux potes d’enfance, sur fond de souvenirs et de découvertes, avait pour ambition de nous gaver d’émotions en peu de kilomètres. mission accomplie !
 

Ça fait plus de quarante piges qu’on se connaît, Chris et moi. Un club de basket dans la région toulousaine nous a réunis pour la première fois. Une bien belle expérience sportive que nous prolongions souvent le soir à travers des matchs de foot endiablés sur le petit terrain vague de notre résidence. Puis il y a eu ensuite les virées en Mob’ qui ont bien sûr laissé la place, quelques années plus tard, aux nuits alcoolisées en boîte. Nous étions jeunes, inséparables, prêts à bouffer le monde à pleines dents.

 
Puis il y a eu les études (un peu plus pour moi que pour Chris…), l’armée (un peu plus pour Chris que pour moi). Et, forcément, l’entrée dans la vie active. Mon ami est parti en vadrouille, d’abord à Djibouti avec un béret rouge sur la tête. Puis aux quatre coins de la France pour y exercer un nombre incalculable de métiers. Moi, je suis monté à Paris, comme on dit, pour trouver un boulot dans ma branche. J’y suis resté et contre toute attente, j’y ai fait toute ma carrière professionnelle.

 

Challenge relevé

 
Le puissant lien d’amitié qui nous avait uni ne s’est jamais rompu. Mais la vie a malgré tout eu le chic pour espacer de plus en plus nos retrouvailles. Jusqu’au jour où, la cinquantaine bien sonnée, nous avons décidé de rattraper le temps perdu. Et de nous atteler à un projet laissé en jachère depuis bien trop longtemps. Car aussi étrange que cela puisse paraître. Les deux fans de moto que nous étions devenus n’ont jamais eu l’occasion de se payer une bonne balade ensemble.
 
Pas forcément un truc très exotique jalonné de déserts ou de rizières. Non, seulement un bon coup de moto rien que tous les deux, à rouler jusqu’à plus soif, se fendre la gueule à chaque virage pour un rien, s’arrêter quand ça nous chante et repartir si l’on en a envie. Un peu en mode adolescents attardés, si vous voyez ce que je veux dire… La destination importait peu, mais plutôt que de lui imposer un road trip en région parisienne, j’ai laissé à mon ami toulousain le loisir de nous tailler un petit périple dans son coin.

 

Les temps Changent

Avant de quitter la ville rose, j’exige un passage par la fameuse place du Capitole (“la place du Cap”, comme on dit là-bas). Dans mes souvenirs, l’endroit était fréquenté par des nuées d’étudiants, il y régnait une ambiance joyeuse et décontractée. Mais les temps ont bien changé. La population aussi. A peine garée, mon Africa Twin attire déjà une poignée de zyvas à casquette retournée. Je sens poindre dans leurs yeux plus d’envie que d’admiration. Deux minutes plus tard, ils commencent même à la tripoter. Un peu déçu, limite contrarié, j’abrège donc prématurément le moment de recueillement pour quitter au plus vite l’endroit en quête d’un air plus pur…

 

 

Retrouvez plus d’infos sur ce road trip entre potes dans
le magazine Voyages à Moto n°11

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer