Rando / RaidRassemblementsVoyages

O nosso Dakar 2017

O nosso Dakar, késaco ? « Notre Dakar » en français dans le texte. Cette randonnée itinérante en terres portugaises monte en puissance
avec pas moins de 280 trails inscrits à cette 4ème édition. Mais pourquoi o nosso dakar ? ai-je été convié à une concentration de mégalos ou
de nostalgiques ? est-ce une rando, un pèlerinage ? sans doute un peu tout ça. et bien plus encore… 
Filipe Elias, créateur de l’événement et responsable de Touratech Portugal, fut, comme tous ses congénères, fortement marqué par les trois passages du Dakar dans son pays. Suite à la dramatique annulation de 2008, le rallye immigra sous les latitudes sud-américaines. Filipe eut alors l’idée quelques années plus tard de combler ce grand vide. Ainsi naquit en 2014 l’O Nosso Dakar, axé autour d’un cahier des charges mixant nostalgie et convivialité.
D’abord, l’événement devait impérativement se dérouler dans les régions foulées par la course d’ASO, l’Algarve et l’Alentejo, situées
au sud du Portugal. Ensuite, tout fut mis en œuvre pour alimenter l’ambiance Dakar : un logo très, très inspiré, de fausses plaques
de course avec numéro et, naturellement, un road-book (mais une entorse au règlement est possible en chargeant la trace GPS).
Dernier point pour un mimétisme total : le choix de la date. Le week-end de la journée de repos du Dakar sonnait comme une évidence. Cette année, cela tombait les 7 et 8 janvier. Pour le reste, le règlement de cette randonnée TT itinérante laisse une grande liberté, la seule obligation étant de rouler avec une machine, grosse de préférence, de type trail ou moto de rallye, récente ou âgée. Si rien n’est vraiment imposé, le dress code idéal se compose quand même d’une tête de fourche avec dérouleur de road-book, trip-master ou GPS… et d’une bonne paire de pneus Désert. Ne comptez pas participer avec votre 450 d’enduro dernier cri, vous serez refoulé, Filipe veille au grain ! Ici, pas de compétition donc, ni de chrono, juste un grand rassemblement de passionnés dans une ambiance tout ce qu’il y a de plus décontractée. Autant dire que je ne me suis pas fait prier pour répondre présentà l’invitation de Nuno Leotte, boss de la société OffRoad Service (ORS), spécialiste du voyage et des motos portugaises AJP. 
 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page