ACTUS

Plaques d’immatriculation, quelle réglementation suivre en 2021 ?

Si il y a bien une chose que l’Europe n’arrive pas à uniformiser à tous les pays membres, c’est bien la réglementation routière. Et pour rouler en toute légalité en France, il vous faudra respecter certaines règles fondamentales de taille, de couleurs et de pose. L’objectif de cette uniformisation est de rendre les plaques facilement identifiables lorsqu’elles passent sous l’un de nos chers radars. Le non-respect de cette réglementation peut être sanctionné d’une contravention de 4e classe, soit une amende de 135 €.

Support de plaque homologué

Pour être conforme à la réglementation, le support de plaque de votre moto ne peut être incliné de plus de 30° et doit disposer d’un éclairage LED permettant une bonne lisibilité. Il devra être fixe, les systèmes escamotables ou rotatifs étant interdits.

La norme des plaques d’immatriculation 

Depuis 2017 et le passage à la norme SIV, les dimensions des plaques motos doivent être de 210 mm de large et de 130 mm de haut , elles doivent être posées par un professionnel agréé avec des rivets et respecter les normes de couleurs et de tailles de caractères. Il n’ était obligatoire de se mettre en conformité avec cette nouvelle réglementation que dans le cas où le véhicule changeait de propriétaire. La moto de l’acquéreur recevait un nouveau numéro et le conservait tout le reste de sa vie.

Mise à jour de la réglementation

L’arrêté du 9 février 2009 fixait une limite au 31 décembre 2020 pour que les véhicules en circulation s’uniformisent. Toutefois un décret de décembre 2019 a annulé cette obligation et reporte ainsi le basculement dans le SIV pour le plaisir des nostalgiques des anciennes plaques.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page