A LA UNEAccessoiresACTUSMULTIMEDIAVidéos

Vos fesses diront merci à Wild Ass

Après des heures les fesses collées à la selle d’une moto, il n’y a pas de secret, elles souffrent. Alors la solution que Wils Ass nous propose est elle la bonne?

Une chose est sure mes fesses ont apprécié.

 

Tags

Articles similaires

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Les selles d’origine, comme les amortisseurs d’ailleurs, sont faites pour convenir à tout le monde : du pilote de 50 kg à celui qui pèse plus de 100 kg. On comprend alors d’où vient le problème. Sachant qu’en plus, pour des raisons d’économie et de prix, les matériaux utilisés sont quasiment toujours très basiques (entendez de mauvaise qualité).
    Rajouter un coussin ne règle pas le problème de fond (sans jeu de mot). Et cela présente notamment l’inconvénient de rajouter de la hauteur de selle, des risques de glissade ….
    Je roule depuis plus de 45 ans et, de mon point de vue, la meilleure solution consiste à faire faire une selle sur mesure (adaptée à son poids, à sa taille) et en mousse Bultex. J’ai longuement expérimenté le travail de la famille Briant (sellerie Briant, près de Chambéry) et c’est en tout point remarquable.
    Au point, qu’à chaque nouvelle moto je leur demande de me faire une selle sur mesure. Confort inégalé. Et les prix sont très raisonnables : de 190 € à 350 € pour une selle double grand confort. Croyez-moi le jeu en vaut la chandelle. Il faut l’avoir fait pour comprendre ce que cela change. Et en plus on peut aussi leur demander de gagner quelques cm en plus ou en moins. Bref du sur-mesure sans équivalent.
    Dernière chose : je suis très élogieux parce que le résultat est là, au delà de mes espérances. Mais je n’ai aucune action chez eux. Et c’est aussi une entreprise familiale française.

  2. J’avoue que je suis resté sur une expérience malheureuse avec une selle refaite sur mesure et en version « grand confort » pour une BMW K1200RS par un sellier très réputé. Mousse trop molle, revêtement qui se détend, contact désagréable et surtout une forme inadaptée qui fait glisser sur l’avant en permanence. Certes l’esthétique était en revanche très soignée. Exactement l’inverse avec le coussin Wild ass, une esthétique discutable mais un confort au top, y compris sur de longues distances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer