A LA UNEACTUSMoto trailPhotos
A la Une

Les 10 incontournables du salon de Milan

EICMA 2021

La cuvée moto 2022 aura un parfum très prononcé de trail. Cette année encore est-on tenté d’ajouter… C’est en tout cas ce qui se dégage des nouveautés et autres prototypes dévoilés au salon de Milan qui ouvre aujourd’hui ses portes au public.

 

Lucky Explorer Project 550/950

A n’en pas douter, le stand Cagiva sera une des grandes attractions de cette édition 2021 de l’EICMA. La marque italienne, propriété de MV Agusta, y présente en effet son projet Lucky Explorer dans une ambiance qui fleure bon le rallye raid puisque les deux prototypes exposés – 550 et 950 cm3 – sont entourés des Cagiva Elefant de course qui ont brillé sur les rallyes africains à la fin des années 80 et au début des 90’. Ces bêtes de course étaient alors identifiables à leur fameux logo Lucky Strike… d’où le nom de code de ce projet.

Peu d’infos encore sur les dates de commercialisation ou les prix de ces futurs modèles qui devraient être siglés MV Agusta. Pour l’heure, on peut juste se concentrer sur les détails techniques de chaque modèle. La 550 a été développée en partenariat avec le groupe chinois Qian Jiang qui fournit le moteur, un bicylindre de 550 cm3 pour 47 chevaux qui équipe déjà la Benelli TRK502.

La version 950 se distingue en faisant appel à un trois-cylindres MV Agusta de 930 cm3 dont la puissance est de 123 chevaux. Plus musclée mais aussi plus orientée off-road, cette moto dispose d’une roue avant de 21 pouces. Elle pourrait se décliner en version standard et haut de gamme, cette dernière recevant alors un embrayage Rekluse et une boîte de vitesses à commande électrique. Un dernier mot sur le design des ces futurs trail adventure qui tape dans le mille avec de fortes références aux Cagiva Elefant de rallye raid.

Lucky Explorer Project

 

 

Prototype Yamaha Ténéré 700 Raid

Yamaha Ténéré 700 Raid
Prototype Yamaha Ténéré 700 Raid

On s’attendait à voir débarquer une nouvelle Ténéré 700. Loupé, ce sera pour plus tard car le modèle reçoit juste de nouveaux coloris donc un bleu/noir fort réussi. Mais l’EICMA, Yamaha nous a quand même fait baver avec ce prototype très typé rallye raid développé en collaboration avec les pilotes Pol Tarrès et Alessandro Botturi. Dan le détail, on retrouve un paquet de pièces racing dont la plupart sont issus du catalogue GYTR : radiateur surdimensionné à double ventilateurs, protections carbone, réservoirs de carburant additionnels à l’avant et à l’arrière pour un total de 33 litres, protection de pompe à eau, embrayage Rekluse… La partie-cycle n’est pas en reste avec une superbe fourche KYB semi usine de 48 mm offrant 270 mm de débattement, un nouvel amortisseur arrière (déb. 260 mm), un amortisseur de direction Ohlins ou encore un freinage optimisé. Cette machine sera engagée en compétition en 2022, notamment lors de l’Africa Eco Race 2022 en mars prochain, mais pourrait aussi servir de base de travail pour concevoir la prochaine Ténéré 700 de monsieur-tout-le-monde…Prototype Yamaha Ténéré 700 Raid

 

Aprilia Tuareg 660

APRILIA TUAREG 660Vous la connaissez déjà. Vous avez même peut-être déjà lu notre première prise de contact. Mais nous boudons pas notre plaisir car c’est une des vedettes du salon. L’Aprilia vient attaquer frontalement la Ténéré 700 sur le créneau des trail mide-size très polyvalents. L’italienne met en avant un bicylindre de 80 chevaux, un poids de 187 kg à sec, une hauteur de selle accessible (860 mm), une roue avant de 21 et de copieux débattements de suspension (240 mm avant et arrière). Plus chère que sa rivale japonaise de 2000 € au minium, l’Italienne se rattrape avec un équipement bien plus luxueux et un techno à la pointe (régulateur de vitesse, écran TFT, contrôle de traction, ABS déconnectable…). Bref, la guerre est déclarée !
APRILIA TUAREG

 

 

Triumph Tiger 660 Sport

Triumph TigerNous aurons très bientôt l’occasion de tester cette moto, dont la commercialisation est prévue pour début 2022. En attendant, nous avons eu le loisir de la voir en vraie, cette Tiger 660 Sport. L’Anglaise s’avère très routière dans sa définition comme en témoignent ses jantes à bâtons de 17 pouces et ses débattements de suspensions limités à 150 mm. Par ailleurs, moteur et châssis sont dérivés de ceux de la Trident 660, petit roadster énervé du constructeur d’Hinckley. La Tiger 660 Sport développe 81 chevaux (mais il y aura une version A2) pour 217 kg et devrait tirer profit de son large pare-brise pour tailler la route avec efficacité et dynamisme. Plusieurs versions seront proposées, plus ou moins équipées, avec un prix d’entrée fixé à 9 095 €.
TRIUMPH Tiger Sport

 

CFMoto 800 MT

La marque chinoise marque elle aussi son arrivée sur le segment trail avec un modèle très cohérent et… prometteur. Outre son design plutôt réussi mais sans grande personnalité, la 800 MT bénéficie du partenariat avec KTM pour s’équiper du bicylindre autrichien de 799 cm3 qui équipe les 790 Adventure. Un gage de fiabilité mais aussi de performances car ce bloc crache 91 chevaux. Un accélérateur ride-by-wire, une fourche inversée KYB avec 160 mm de débattement, une selle rabaissée à 825 mm, une roue avant de 19 pouces et un poids annoncé à 231 kg caractérisent ce rail visiblement plus routier que tout-terrain. Mais une version Touring, avec jantes à rayons, éléments de de protection et poignées chauffantes, devrait offrir une plus grade polyvalence. Les prix ne sont pas encore fixés mais on peut tabler sur environ 10 000 € pour la version standard. Arrivée prévu fin du premier trimestre 2022.

CF Motos 800MT

 

Fantic XEF 450 Rally

fantic 450 rallyAllez, une petite dernière pour le plaisir des yeux. On navigue cette fois dans l’univers du rallye raid pur et dur avec cette Fantic « ready to race » comme on dit chez KTM ! Présentée en direct par le grand Franco Pico, légende vivante du Dakar, cette moto de course dispose de tout l’accastillage pour s’affranchir des grandes étapes dans le sable : plateforme d’accueil pour les instruments de navigation, suspensions KYB haut de gamme, réservoirs additionnels latéraux… En fait, il s’agit d’une Yamaha WRF450 habillée par Fantic car toute la partie mécanique provient de chez Yamaha. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une initiative originale qui va donner lieu à une série de motos homologuées, Euro 5 et vendue aux alentours de 15 000 €. Fantic alignera cette moto, mais dans une configuration optimisée, au prochain Dakar avec à son guidon Franco Pico, 66 ans au compteur !

Fantic XEF 450 Rally
Fantic XEF 450 Rally

 

Benelli TRK 800

Benelli TRK 800
Benelli TRK 800

Galvanisé pour les beaux scores de ventes réalisés par les TRK502, Benelli se décide enfin à lancer la version 800 cm3 qui s’appuie comme sa petite sœur sur un bloc construit par le chinois Qian Jiang. Il s’agit ici d’un bicylindre de 754 cm3 développant 76 chevaux. Pour voyager, la TRK 800 pourra aussi compteur sur son réservoir de 22 litres. Parmi les autres caractéristiques de cette nouvelle venue, on notera sa hauteur de selle contenue de 834 mm, sa bulle réglable, son poids non négligeable de 226 kg avec les pleins et de ses jantes de 17 pouces qui la destinent à un usage très routier. Plus lookée, plus sophistiquée mais aussi plus chère que la TRK 502, cette 800 devrait tutoyer les 10 000 €.Benelli TRK 800

 

 

Kawasaki Versys 650

KAWASAKI Versys 650
KAWASAKI Versys 650

Nous espérions un peu plus de Kawasaki pour cette nouvelle évolution de la Versys 650. Car finalement, la marque japonais s’est juste contenté de greffer la partie avant de la grand sœur, la Versys 1000. On retrouve donc ce look manga aux lignes très agressives (et massives !). Le trail Kawasaki en profite aussi pour s’équiper d’un nouveau saute-vent réglable, d’un écran TFT couleur connecté, de feux LED. Coté moteur, rien de vraiment nouveau. Le petit bicylindre offre 67 chevaux mais sa puissance est désormais plus facilement exploitable grâce à l’arrivée d’un anti patinage réglable. Comptez 8 600 € et un débarquement en concession au premier trimestre 2022.KAWASAKI Versys 650

 

 

QJMotor SRT 750

QJMOTOR SRT 750
QJMOTOR SRT 750

La Chine est décidément à l’honneur sur le segment trail en 2022. A l’EICMA, QJ Motor tapait fort avec deux nouveaux modèles. Le premier, plus « grand public », est la SRT 500, une sorte de Benelli TRK 502 rebadgée. En même temps, le constructeur QJMotor a toute légitimité dans cette histoire puisque c’est lui qui possède Benelli et fabrique le monocylindre de 47 chevaux des TRK… mais aussi la future MV Agusta 550.
Passons aux choses plus sérieuses avec la SRT 750. Même motif, même punition, on retrouve ce bicylindre dans les entrailles de la nouvelle Benelli TRK 800. Egalement très routière, la SRT 750 affiche 76 chevaux et  profite d’un réservoir de 24 litres, d’une selle placée à seulement 795 mm du sol en position basse (825 mm en position haute) et de jantes à bâtons de 17 pouces pour un poids en ordre de marche qui se hisse 250 kg ! C’est la société DIP, basée à Marseille, qui importera les QJMotor en France. Prix et dispo ne sont pas encore définis.

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page