DucatiEssais

Essai Ducati Multistrada V4 S

Tour de force

Surpuissante, suréquipée, sur-technologique, la Ducati Multistrada V4 S représente le trail de tous les superlatifs mais demeure aussi l’un des 1100 cm³ les plus faciles à exploiter !

 

Ducati Multistrada V4 SMalgré un large radiateur d’eau et un gros réservoir de 22 litres, la nouvelle Multistrada ne paraît pas si imposante que cela. Lignes racées, habillage finement élaboré, radar avant bien intégré, bec de canard raboté : la V4S est attirante. Seul regret : le bras oscillant est de type classique et non plus un classieux monobras comme avant. Dommage. Reste que la position de conduite représente un modèle de compromis : le cintre du guidon n’est ni trop large, ni trop étroit et la machine se révèle très fine entre les jambes et moins large que ce qu’on aurait pu redouter. Cette Multistrada V4 devrait d’autant plus correspondre à différents gabarits que la hauteur de selle se règle à 84 ou 86 cm sans outil. Leviers, pédales, rétroviseurs, mécanisme de réglage du pare brise, logique de commande des fonctions électroniques, commandes des poignées et selles chauffantes (option) : tout est personnalisable, bien conçu.

Comme chez la concurrence, le trail italien se décline en plusieurs versions : standard, V4 S et V4 S Sport. Ces deux dernières disposent d’un tableau de bord avec écran TFT 6,6 pouces, de suspensions pilotées, le dispositif de démarrage sans clé et un shifter. La S Sport pousse le bouchon encore un peu plus loin en se dotant d’un coloris tricolore spécifique, d’un garde boue avant en carbone et d’un silencieux Akrapovic. Ces versions haut de gamme sont  aussi les premières motos du marché à recevoir un régulateur de vitesse adaptatif, avec deux caméras. La première, placée à l’avant de la moto, intervient automatiquement sur le régulateur de vitesse quand vous vous approchez trop près du véhicule qui vous précède. La seconde, à l’arrière, détecte l’arrivée d’un véhicule derrière vous et vous indique sa présence avec un signal lumineux intégré dans le rétroviseur.

 

Ducati Multistrada V4 à la carte…

Pour ces premiers tours de roues avec la nouvelle Ducati, nous avons calé la selle en position basse et sélectionné le mode de conduite « urban », c’est à dire le plus calme. Nous avons aussi branché notre smartphone sur la prise USB, de manière à profiter de la connectivité Bluetooth. Immédiatement, une grande facilité de prise en mains apparait. Le système d’aide au démarrage en côte est lui aussi appréciable, tout comme la béquille centrale de série.

Le cintre du guidon, plutôt plat pour un trail, rend la position de conduite un rien sportive, mais c’est la maniabilité qui étonne de la part de cet engin de 243 kg tous pleins faits. La bête braque correctement, se balance sans effort et la jante avant de 19 pouces s’oublie Mais à l’ouverture des gaz, le comportement de ce V4 de 170 ch se montre un peu rugueux à bas régime. Dès lors, pas question de cruiser en 6e en ville à 50 km/h sous peine de faire cogner le moteur. En revanche, le niveau sonore maitrisé est appréciable (et assez rare sur une Ducati !) ; idem pour la gestion des gaz et le feeling des freins. Rien ne souffre la critique, le contrôle de la Multistrada V4 en ville est total et permet de se concentrer sur la circulation.
Après nous avoir bercés par son ronronnement, le moteur donne de la voix. Dépourvu d’inertie, ce propulseur escalade le compte-tours à une vitesse ahurissante, les 6 000 tr/mn s’atteignent dans un souffle, puis le paysage s’accélère nettement. Dans un grognement puis un hurlement, le moteur tracte avec une force incroyable jusqu’à tutoyer les 12 000 tr/mn. L’anti wheeling et le contrôle de traction canalisent la violence des accélérations, mais de manière quasi imperceptible, et toute la puissance passe au sol, sans perte.

Une reine de la prise d’angle

Ducati Multistrada V4 STrès vite, la Ducati Multistrada montre aussi ses appétences à avaler les épingles. Facilité et légèreté se conjuguent avec précision et ressenti du train avant. La Ducati continue à avaler les kilomètres sans fatiguer le conducteur car la protection offerte par le pare-brise, les déflecteurs d’air et le tête de fourche est plutôt bonne. Par ailleurs, le confort de selle s’avère également très agréable, bien épaulé par des suspensions moelleuses. La Ducati a choisi de se laisser mener de manière instinctive. Sa compacité et la souplesse de son moteur font merveille.
Cette grande routière étonne encore plus quand il s’agit d’attaquer les routes très sinueuses. Car les épingles négociées en première, guidon en butée, ne lui posent aucun problème. Elle se place au millimètre, sans effort puis tracte avec force en sortie de virage.

Son freinage surpuissant demeure toujours parfaitement dosable et contrôlable. Les suspensions un peu souples, même en mode sport, induisent quelques réactions sur les gros freinages lorsque la moto n’est pas parfaitement en ligne, mais comme tout se paramètre facilement, nous aurions pu raffermir la moto en personnalisant l’un des 4 modes de conduite.

Une Ducati Multistrada V4 à plusieurs visages

Essai Ducati Multistrada V4 SNotre long périple a aussi donné l’opportunité de d’aller explorer l’électronique de bord, à commencer par les modes de conduite associés aux réglages des suspensions. Pour gagner un peu en confort, nous avons alors cherché à assouplir les suspensions jugées un peu fermes d’origine. On nota immédiatement une meilleure filtration des petites imperfections de la route ou les grosses compressions… sans pour autant perdre en précision ou en stabilité. Indéniablement très aboutie, à la fois performante et confortable, rigoureuse mais maniable, sécurisante avec un châssis rigoureux et un ABS optimisé en virage, la nouvelle Ducati Multistrada V4 S Sport n’offre certes pas ses services gratuitement car 25 000 €, ce n’est pas donné. Mais elle porte ses prestations a un niveau difficile à égaler.

Quant au comportement off-road de ce maxi trail à plusieurs visages, nous attendrons que les chemins soient moins gras et les pneus, plus adaptés. Ce sera alors l’occasion de refaire un tour de manège aux commandes de la belle Italienne…

Ducati Multistrada V4 S

Retrouvez le match entre la Ducati Multistrada V4S et la KTM 1290 Super Adventure S  dans Trail Adventure n°26

 

FICHE TECHNIQUE DUCATI MULTISTRADA V4S
22 490 €

MOTEUR
Type
V4 à 90°, 4-temps, refroidi par eau, 4  ACT – 4 soupapes / cylindre
Cylindrée     
1158 cm3 (83 x 53,5 mm)
Puissance 
170 ch à 10 500 trs/mn
Couple 
12,7 mkg à 8 750 tr/min
Alimentation  
Injection électronique, 1 injecteur / cyl., corps ø 46 mm
Boîte de vitesses 
6 rapports
Transmission finale par chaîne
PARTIE-CYCLE
Cadre monocoque en aluminium, moteur porteur, bâti arrière treillis tubulaire en acier
Suspension AV fourche inversée Marzocchi  ø 50 mm entièrement réglable, gérée électroniquement, déb. 170 mm
Suspension AR mono amortisseur Marzocchi géré électroniquement, déb. 180 mm
Frein AV  2 disques ø 330 mm, étriers radiaux 4 pistons
Frein AR disque  ø 265 mm, étrier 2 pistons
Pneus AV/AR   120/70 ZR 19 – 170/60 ZR 17 
DIMENSIONS ET POIDS
Empattement       1567 mm
Garde au sol  218 mm
Angle de chasse  24,5°
Chasse  103 mm
Hauteur de selle  840/860 mm
Réservoir  22 l (réserve, 3,5 l)
Poids  243 kg avec les pleins
GARANTIE 4 ans

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page