Essai trail 2022 : Honda CRF300L A2

 

Faciles et ludiques, les petits trails ont malheureusement quitté les catalogues des constructeurs. Le retour aux affaires de la Honda CRF en version 300 cm3 constitue donc une excellente nouvelle pour les permis A2, mais pas que !

 

 

Texte Patrick Boisvert – Photos P.B. et G.S

 

 

Présentation

 

On ne le répétera jamais assez : pour les débutants comme pour les plus expérimentés, le poids, c’est l’ennemi en tout-terrain. Voilà pourquoi quelques constructeurs persistent à proposer de petites motos, légères, pas trop fragiles et relativement accessibles sur le plan financier. La « mode » du trail ayant remis au goût du jour les balades à moto dans les chemins, on assiste de fait au retour encore un peu timide de ces petites bombinettes. Honda avait montré le chemin en 2012 avec la CRF250L, Royal Enfield a suivi via la pertinente Himalayan 400. Puis ce fut au tour de KTM par l’intermédiaire de la non moins intéressante 390 Adventure. 

 

Honda CRF300L
Honda CRF 300 L : un petit gabarit !

 

Le potentiel commercial reste marginal, surtout aux yeux d’un géant comme Honda. La perspective de la mise en application d’Euro 5 a donc eu raison de la CRF250L il y a un peu plus d’un an… Mais voici enfin venir sa remplaçante. 

 

Equipements

 

Pour surmonter les normes castratrices, il a fallut un peu booster la cylindrée, histoire de ne pas trop y laisser des plumes. La Honda gagne ainsi 36 cm3… Mais seulement 2,5 chevaux de mieux. En revanche, le petit mono affiche une valeur de couple un peu plus intéressante à bas et moyen régime, (2,65 m.kg à 6500 tr/min) ce qui demeure le plus important à retenir. 

 

Il y a aussi du nouveau dedans, même si cela ne se voit pas. La principale évolution est à mettre au crédit de l’embrayage, désormais à glissement limité afin de réduire l’effort au levier. Honda annonce aussi l’arrivée de rapports de boîte plus courts et d’un nouveau du calage de l’arbre à cames d’admission. 

 

Honda CRF300L Honda CRF 300 L

 

Du côté de la partie-cycle, La CRF300L inaugure  un nouveau bras oscillant en alu, de tés de fourche allégés et un cadre plus flexible latéralement, le tout contribuant à économiser 4 kg sur la balance. Les débattements de suspension sont accrus (+10 mm à l’avant, +20 mm à l’arrière) et offre un débattement de 260 mm. Logiquement, la garde au sol est aussi améliorée (285 mm).

 

 

Ergonomie

 

Il faudrait vraiment passer instantanément d’une CRF250L à cette CRF300L pour tenter d’apercevoir les modifications annoncées par Honda au niveau de la position de conduite, assez subtils. Jugez plutôt : guidon et repose-pieds légèrement reculés, réservoir un poil plus étroit au niveau de l’entrejambe, selle affinée dans sa partie avant… Mais ne boudons pas notre plaisir car ces « évolutions » vont dans le sens d’une meilleure maitrise de la moto.

 

Honda CRF300L

 

Le pilote peut dans un premier temps être un peu décontenancé par la hauteur de selle (qui a aussi progressé de 5 mm) mais une fois à bord, tout rentre dans l’ordre. En fait, les suspensions s’avèrent tellement souples que l’ensemble s’écrase, permettant à tout un chacun d’avoir les pieds bien à plat au sol.

 

Prise en main

Sans surprise, le moteur s’ébroue dans une sonorité Euro5 approved, comprenez très discrète. Dès les premiers tours de roues, on retrouve la facilité qui faisait le charme de la 250 : la moto se manie du bout des doigts et un petit coup de rein suffit à la faire tourner. Un jouet. Les commandes sont onctueuses à souhait, la selle accueille avec beaucoup d’égard le séant du conducteur et le moteur a le bon goût d’être disponible et jamais brutal. On est certes jamais décoiffé par les accélérations linéaires et assez sages du petit mono mais tout est facile, évident. 

 

Honda CRF 300 L : protection perfectible, évidemment

 

 

Comportement dynamique

 

Si la CRF300L tient son rang sur route avec un freinage de qualité, un châssis sain et une allonge suffisante pour signer un bon temps sur une montée de col, il convient quand même de ne pas adopter un pilotage trop sportif. La trop grande souplesse des suspensions pourrait en effet vous rappeler à l’ordre avec des distances de freinages allongées et une stabilité moins rigoureuse.

 

Honda CRF 300 L : un jouet dans le sinueux

 

 

Off Road

C’est évidemment en dehors du macadam que la Honda donnera le meilleur d’elle-même. Là où son poids plume devient un atout majeur, où sa position de conduite typée enduro facilite les mouvements du corps, où son agilité naturelle rassure beaucoup dans les parties techniques, où la souplesse de l’amortissement permet de gommer les imperfections du terrain… Jamais débordant de puissance, le moteur contribue lui aussi à l’efficacité de la Honda. Il tracte gentiment mais sûrement et passe finalement partout. On se sent rapidement bon en tout-terrain au guidon de la CRF300L !

 

Honda CRF 300 L : en avant la facilité !

 

 

Verdict 

 

La petite Honda ne prétend pas faire jeu égal avec les maxi trail en voyage. Sa puissance, son endurance, ses suspensions trop molles et son absence de protection montrent vite leur limite. Inutile de parler aussi de l’éventuel passager qui devra composer avec une place comptée et des repose-pieds super hauts qui lui placent les genoux à hauteur des oreilles ! Mais si vous envisager la route sous l’angle du réseau secondaire avalé en mode balade, alors la CRF300L proposera bien la polyvalence que l’on attend d’elle.

 

 

LES PLUS

• Déconcertante de facilité

• Vraies aptitudes au TT

• Belle gueule d’enduro

 

 

LES MOINS

• Suspensions trop souples

• Pas de version Rally en France

• confort sur long trajet

 

 

Fiche technique 

Tarif au 1 juillet 2022 : 5999 € 

MOTEUR
Type monocylindre, 4-temps, refroidi par eau, 1 ACT, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée  286 cm3 ( 76 x 63 mm)
Puissance 27,3 ch à 8500 tr/mn
Couple 2,65 mkg à 6500 tr/min
Alimentation injection électronique
Boîte de vitesses 6 rapports
Transmission finale par chaîne
Assistances embrayage antidribble, ABS intégral,
PARTIE-CYCLE
Cadre
Suspension AV

fourche inversée Showa ø 43 mm , type de réglages  déb. 260 mm

Suspension AR

mono amortisseur Showa Prolink, type de réglages, déb. 260 mm

Frein AV

1 disque ø 256 mm, étriers 2 pistons, ABS (désactivable)

Frein AR

1 disque ø 240 mm, étrier 1 piston, ABS (désactivable)

Pneus AV/AR 80/100-21 – 120/80-18
DIMENSIONS ET POIDS
Empattement 1455 mm
Garde au sol 285 mm
Angle de chasse 27,5°
Chasse 109 mm
Hauteur de selle 880 mm
Réservoir 7,8 l
Poids 142 kg avec les pleins
Coloris rouge
Garantie 5 ans

 

Retrouvez l’essai complet de la Honda CRF 300 L dans le Trail Adventure n°27

 

 

Abonnez-vous à la chaîne Youtube Trail Adventure Magazine

Abonnez-vous au magazine Trail Adventure

Rejoignez nous sur les réseaux sociaux : Facebook et instagram 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page